AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Confession d'un mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mamoune

avatar

Nombre de messages : 7941
Guilde : Le Cercle des Psyko-Chasseurs - Tomawak 40+
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Confession d'un mort   19/9/2009, 14:11

Le Trõll Bibheist (n°38384) vous a envoyé le message suivant :
***********************************************************
Confession d'un mort ! :
****************

Mode RP

La meute de petits chacals formant la misérable Confrérie de la Main Noire errait dans des cavernes plongées dans des ténèbres insondables, à la recherche de chair fraîche et de sang. Le portail magique qui avait été invoqué par leur Sorcier Tiva les avait mené dans un endroit dont ils ignoraient tout et ils progressaient avec grande prudence, usant de sorcellerie pour se dissimuler des regards.

Néanmoins, une faim inextinguible les tenaillait atrocement : ils s'arrêtaient donc souvent, humant l'air à plein poumons à la recherche de la moindre effluve suspecte.

Un semblant de fumet familier, celui de leur proie favorite : le vulgaris trollus (du moins, leur semblait-il) fit soudain son apparition. Avec un luxe de précautions, ils finirent par atteindre le bout du tunnel qu'ils empruntaient pour déboucher sur une immense caverne qui semblait abriter un village.

Ce dernier avait une allure bizarre : quelques tentes faites de peaux de bêtes, mais aussi de robustes demeures bâties à même dans le roc.

- "Hé !", murmurant Tiva. "Avez-vous vu celui-là ?" fit-il, désignant un troll à la stature imposante, apparemment en train de dormir. Un filet de bave s'échappait de ses babines retroussées.
- "Ouaaihhh !!!", dit Furoncle d'un air satisfait, empoignant son arme d'un air décidé.
- "Mmmhhhh..." fit Bibheist. "Dodu, certes, mais redoutablement puissant", dirait-on.
- "Euh ? C'est pas dangereux, là ???", fit G'lurrps. "Le bâtiment de ce clan est fait de pierre et a l'air richement décoré... Ils doivent être redoutables !"
- "Meuhh nooooon !!!", répondirent en coeur les trois autres trolls.

Une voix émanant d'une tente située à une dizaine de mètre interpella leur proie potentielle. "Ho ! Liuokem ? Tu pionces ???". Ce dernier répondit par un vague grognement et se mit à ronfler de plus belle.

Agréablement surpris de ne voir aucune réaction suite à ce stimulus, les quatres compères de la Main Noire échangèrent un sourire entendu ... et carnassier.

Sortant de sa cachette, Furoncle se jeta sur l'infortuné qui dormait du sommeil du juste et lui assénait deux redoutables coups de sa lardoire, qui dessinèrent des plaies béantes sur son corps meurtris.

Mais il n'était pas mort !

Néanmoins, sous le choc, il se redressa, titubant et grimaçant sous la douleur et tenta de mettre la main sur son arme. A ce moment précis, le sorcier Tiva invoqua un redoutable projectile de feu qui vient le frapper en plein tête, le tuant sur le coup. Bibheist demeurait interdit : l'action fut si rapide qu'il n'avait pu porter le moindre coup.

Les quatre trolls se ruèrent sur le corps et le déchiquetèrent, tout en se battant entre eux pour voir à qui irait leur meilleur morceau. A la suite de quoi, ces misérables hyènes se félicitèrent mutuellement de leur crime bien pendable.

Puis, réalisant tout de même qu'ils étaient (peut-être ?) en territoire hostile, ils décidèrent de mettre quelque distance de ce lieu trop civilisé. Le sorcier Tiva fit donc encore une fois appel à ses pouvoirs pour distordre la réalité en invoquant un portail magique.

Alors Bibheist et G'lurrp avaient traversé la surface magique, Tiva se retourna vers Furoncle, lui criant : "Mais que fais-tu ? Suis-nous !".

Furoncle répondit : "Passez devant ! Je pense avoir vu quelque chose... Je vais jeter un petit coup d'oeil".

L'ivresse de la victoire encore bien présente dans sa tête, Furoncle semblait chercher quelque chose du regard par terre : il aurait juré avoir aperçu un objet métallique.

Absorbé par ses avides recherches, il ne perçu malheureusement pas les cinq paires d'yeux rouges de colère, émergeant du bâtiment où se tenait (feu) Liuokem...

Une horde de trolls gigantesques surgit tout à coup du bâtiment. Furoncle, les yeux écarquillés, vit sa Némésis se présenter devant lui. En l'espace de quelques secondes, il fut attaqué, broyé, percé de toute part sans pouvoir esquiver le moindre geste de défense, (au demeurant parfaitement inutile) : son corps meurtri ne s'était pas encore effondré sur le sol sous l'effet de la gravité qu'il était déjà cliniquement mort.

Pendant ce temps...

Bibheist, Tiva et G'lurrp folâtraient gaiement à des lieues de là, à la recherche d'un nouveau forfait à accomplir.

Tiva demanda d'un ton inquiet : "Mais où traine donc Furoncle ?".

L'interrompant net, G'lurrp fit : "Hé ! Il y a un troll qui porte la même marque de Clan que celui que nous venons de dévorer qui vient de passer le portail !".

Souriant, Bibheist déclara d'un ton arrogant et prétentieux : "Peut-être vient-il venger son frère ? Tuons-le !".

Les trois trolls éclatèrent de rire.

Puis, surgirent du portail un, deux, trois, quatre ... non cinq ! Horreur, cinq trolls, hauts comme de grandes stalagmites de pierre, couverts de mithril, lourdement armés, une lueur de meurtre et de vengeance brûlant dans les yeux.

Le rire des trois compères vira au jaune, puis s'étrangla et fis place à un honteux silence...

Inutile de se demander plus longtemps où était passé Furoncle...

Décidés à ne pas se laisser tuer, ils usèrent encore une fois de sorcellerie, afin de se dérober aux regards de la meute terrifiante qui leur faisait face.

Bibheist souriait : il se sentait à l'abri sous ce manteau protecteur. Néanmoins, l'un des Skrims du nom de Valek avança d'un pas décidé dans sa direction et se planta devant lui...

Une sensation glaçée parcouru l'échine de Bibheist : sa "protection" était complètement désuette ! Pour sûr, les trolls de ce clan savaient maîtriser des magies bien supérieures à la sienne.

Il fut gagné par un sentiment de panique incontrôlable et hurla à ses compagnons de fuir à toutes jambes ! Sans se le faire répéter deux fois, le sorcier Tiva se mit aussi à courir et usa encore de ses pouvoirs pour appeler un nouveau portail.

Plus malin, le petit G'lurrp repéra un petit trou dans une caverne et s'y terra tout en tremblant, espérant que son maigre cas n'intéresserait pas les puissants prédateurs qui les avaient condamnés à mort dédaigneraient une proie aussi faible que lui.

Vif comme l'éclair, motivé par sa survie, le sorcier Tiva traversa le portail à une vitesse impressionante.

Par contre, Bibheist fut moins rapide : la terreur lui coupait les jambes. Fatale hésitation car il fut bientôt encerclé par le Clan tout entier ! Le portail n'était qu'à quelques mètres et il était à bout de souffle.

Un rugissement terrible se fit alors entendre : le Skrim Valek chargea de
toute sa puissance. Fermant les yeux, Bibheist se fit à tournoyer son grand bâton dans de ridicules moulinets... Miracle extraordinaire : le terrible coup léthal fut détourné à un pouce de son visage. Rageant, Valek fit un pas de côté et asséna un coup de taille redoutable, dans le but de trancher ce misérable Bibheist en deux parties égales. Bibheist tenta à nouveau sa manoeuvre de la vingt-cinquième heure et bloqua - les Dieux seuls savent comment - ce redoutable coup.

Il sourit, tout ébahi d'être encore en vie. Néanmoins, le retour à la réalité fut brutal lorsque le troll Zatoichi se jeta sur lui, mimant une feinte haute pour porter un redoutable coup d'estoc en plein de le ventre. Cette fois, les moulinets ridicules furent complètement inefficaces : son sang se répandait à gros bouillon sur le sol rocailleux.

Atrocement blessé, Bibheist se jeta dans le portail magique. Arrivé de l'autre côté, il aperçu Tiva non loin et lui hurla de créer encore un portail qui les mèneraient loin d'ici, aussi loin qu'il fut possible de l'imaginer.

Mais déjà, la terrible horde passait également le portail magique. C'était une certitude : rien ne les arrêterait. Ni la mort, ni la peur, ni la fatigue, ni la lassitude : la Main Noire avait littéralement donné un coup de pied dans un nid de frêlons.

A bout de force, Tiva parvint tout de même à créer le portail ordonné par Bibheist.

Quant à ce dernier, il mit toutes ses forces dans cette course pour sa vie. Malheureusement pour lui, alors qu'il s'élançait, un pitoyable gremlins caché derrière un rocher vint s'accrocher à sa botte.

"Ha ! Non ! Pas maintenant, sale vermiceau !" s'écria Bibheist.

Il s'étala de tout son long. Se redressant, il reprit sa course mais le gremlins ne le lâchait pas. Le fuyard refit une seconde chute tout aussi fracassante que la première. Se débarrassant de cette petite créture, il parvint finalement jusqu'au portail mais la horde vengeresse était sur lui, implacable...

Devant lui se tenait le Skrim de Guerre Valek, rouge de colère, flanqué un autre troll encore plus grand et plus terrifiant (était-ce possible ?), muni d'une longue barbe blanche (fait rare chez un troll !) et surtout d'une lardoire monstrueuse...

Décidé à vendre sa peau chèrement, Bibheist refit tournoyer son arme dans des moulinets frénétiques (et toujours aussi ridicules). Ce manège
fit sourire le VieuxVieuxTroll qui, d'un coup net et précis, fit sauter le bâton des mains de Bibheist, avec une facilité déconcertante. Interdit, Bibheist demeura figé et vit arriver au ralenti comme dans un rêve la lardoire du VieuxVieuxTroll qui décrivait un cercle parfait.

Le coup fut d'une redoutable violence et lui perça profondément l'aine. Il poussa un hurlement de douleur et s'écroula. Seul un léger souffle de vie le maintenait encore conscient.

Calmement, sereinement, le Skrim Valek approcha, tenant fermement son arme, décidé à rendre Justice. Dans un geste désespéré, Bibheist sortit une dague de sa poche, tentant d'opposer une dernier défense pathétique.

Sans sourciller, le puissant guerrier asséna le coup léthal destiné à trancher Bibheist en deux parts égales. Le bras qui tenait la dague fut brisé net dans un horrible bruit et l'épée pénétra dans l'épaule pour finir sa course dans le bas du ventre.

La dernière vision que Bibheist emporta de ce monde, outre les bottes de cuir de Valek, fut la fuite de Tiva à travers le portail.

Peut-être arriverait-il à échapper à son destin funeste ?

Mode IRL

Salutation ô membres de la Confrérie Avalanche !

Cela fait bien longtemps que je ne m'étais plus fait à la fois coursé et rossé de la sorte !!! Y a pas à dire : quand vous êtes en pétard, mieux vaut mettre du champ ! Mais bon, on le mérite bien aussi.

Pour une fois depuis longtemps, justice est faite. Nos récentes victimes ne me contrediraient pas et vous enverraient probablement de nombreux remerciements chaleureux. ;o)

On espère tout de même vous avoir fait suer un tout tout petit peu. Votre vengeance n'en aura été que plus délectable.

Évidemment, comme précédemment expliqué à Valek, je peste un peu contre deux déplacements éclairs lamentablement ratés à un moment plus que critique mais bon, c'est le jeu.

Bref, au plaisir de vous recroiser (oui, mais pas trop vite).

Amicatrollement,
Bibheist

_________________
Mamoune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mountyhall.dispas.net
Tchoseo

avatar

Nombre de messages : 959
Guilde : Le Cercle des Psyko-Chasseurs Durakuir 42
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Confession d'un mort   20/9/2009, 22:54

c'est sympa comme histoire ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardox

avatar

Nombre de messages : 1302
Age : 43
Guilde : Cercle des Psyko-Chasseurs - Durakuir 30
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Confession d'un mort   28/9/2009, 22:26

pas mal!

_________________
Bardox
Yfélabouf du Cercle des Psyko-Chasseurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barthox.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confession d'un mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confession d'un mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevalier de la mort
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?
» La mort du Roi-Liche, le RP et Kirin Tor.
» [Unité Spéciale ] Le Regiment de la mort. ... MUAHAHAH
» [Ouvrage] Non-vie, non-mort : des racines, des avenirs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum :: .: La Clairière : :: Le Feu de Camp-
Sauter vers: