AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 L'histoire des Chasseurs Associés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ARKAN l'Ancien



Nombre de messages : 792
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: L'histoire des Chasseurs Associés   18/11/2004, 22:33

Voici venir la légende des Chasseurs Associés.
Cette histoire vous est contée par Arkan, à l'époque Intendant (et accessoirement barde) lors du 3ème cycle d’après Ragnarok et est extraite de ses rouleaux de vélins.


Il était une fois……… ben quoi, c’est vrai il est rarement deux fois pareils dans la vie ! …….Bon ça va…… Notre histoire débute en la période de fin du second cycle après Ragnarok.

Un troll appelé Rakasou, chasseur de créatures devant les flammes de son dieu, trouvait le temps long tout seul. Se déplacer en solitaire induit de chasser de petites créatures mais surtout de se parler à soi-même. Ce qui l’ennuyait prodigieusement car ayant des dons de parole, de fédération et de diplomatie, il trouvait limite de se mener tout seul au combat, de se diriger et de monter des stratégies à un.
Peu à peu, l’idée de trouver un compagnon de route grandit en lui. Il ruminait ses pensées depuis plusieurs jours et c’est ce moment que choisit le dieu du feu pour poser la première pierre du grand destin que devait connaître, dans le futur, une troupe hétéroclite de trolls venant des 4 coins du Hall.

C’est au détour d’un tunnel qu’il tomba nez à nez avec un troll affichant une mine déconfite et apeurée.
- « Que fais-tu là, jeune trollinet ?», lui demanda gentiment Rakasou, un léger sourire aux lèvres (il est bon de signaler ici qu’étant niveau 5 à l’époque, il pouvait se permettre d’appeler trollinet un niveau 1).

- « sgroumff gragnagna kuxumu », fut la réponse du jeune troll

- « Arrête donc de parler dans ta moustache et dis-moi ce que tu viens faire dans le Hall tout seul ! » . Voyant que le haussement de ton de sa voix terrifiait le petit niveau, il se radoucit et ajouta : « N’aie crainte, tu n’as pas à avoir peur de moi, je suis l’ami de tous les trolls (sauf de certains Tiseurs mais nous y reviendrons plus tard) ».

- « Ze suis Culbur et ze suis perdu », répondit d’une petite voix timide le trollinet.

- « Et bien Culbur, enchanté de faire ta rencontre, je commençais à m’ennuyer ferme seul dans ce dédale. Je me nomme Rakasou. Dorénavant, je te prends sous ma responsabilité. Cet endroit n’est pas sûr pour un jeune sans défense comme toi. Allons donc chasser afin de faire de toi un combattant aguerri. »

Culbur devint donc le premier « associé » de Rakasou, futur fondateur d’une guilde grande et puissante (mais ça ils ne le savaient encore pas).
De là vient d’ailleurs ce qui deviendra plus tard « La guilde des Chasseurs Associés ».

L’entente se passait plutôt bien entre ces nouveaux amis, ce qui les réjouissait tous deux. Mais ils devaient se rendre compte bien vite qu’ils étaient suivis. Au bruit et à l’odeur, il s’agissait d’un troll sans aucune chance de se tromper. Plusieurs jours passèrent mais ce sentiment demeurait toujours omniprésent. Le membre fondateur voulut en avoir le cœur net tant il était intrigué par ce genre de comportement.
En effet, si le poursuivant avait voulu les tuer ou les voler, il aurait facilement pu profiter de leur sommeil à tous deux.

Il fut donc décidé que Culbur continuerait la route tout en parlant seul pour donner le change (pour une fois que ce n’était pas lui, Rakasou jubilait en son for intérieur). Ce dernier alla s’embusquer derrière un rocher, camouflé à la vue de tous, et attendit. Attente de courte durée et lorsque le troll arriva à sa hauteur, il put se rendre compte qu’il était tout aussi jeune que son nouveau compagnon.

S’extirpant en toute hâte de sa cachette, il s’avança vers le trollinet dans l’intention de lui filer la frousse de sa vie. C’est pile à cet instant qu’il trébucha dans ce qu’il prit à première vue pour un tas d’ordures. Son objectif réussit malgré tout car le jeune poursuivant prit peur devant ce troll apparu comme un diable hors de sa boîte, puis rampant tout aussi subitement la face contre terre avec force injures.
De surprise, la cible de ce traquenard en lâcha tout son équipement composé, en majorité, de casseroles et d’os de gigots. Il ne fut pas le seul surpris néanmoins, Rakasou se demandait contre quoi il avait buté et son étonnement fut grand de voir le « quoi » en question remuer et ouvrir les yeux.
Le « quoi » (qui n’avait pas été le moins étonné des trois) croyant que le plafond lui tombait sur la tête, eut un mouvement de recul et se recroquevilla sur lui-même avant de retrouver un peu de maîtrise de lui-même.

Ils s’entre-regardèrent tous, étalés dans des positions grotesques à même la boue du sol, et se mirent à rire dans un bel ensemble. S’étant tous relevés, le fondateur eut l’idée de joindre ces 2 petits nouveaux à Culbur, afin qu’il ait de petits camarades de jeux de son âge. N’ayant aucun nom (comme nombreux dans ce monde), le premier fut nommé Bardox (en rapport au barda d’os qu’il avait laissé tomber) et le second Tadordur (nom tout désigné avait insisté un Rakasou se souvenant sa première pensée vis-à-vis du troll).

<center></center>

Lors d’une chasse à quatre, Culbur s’éloigna un peu trop et se perdit dans une sombre et immense caverne pleine de stalagmites. Cela ressemblait à une grande forêt de roches. Il était bien près de désespérer revoir ses nouveaux amis lorsqu’il tomba sur un couple de mignons (hum ! hum ! on voit que je suis diplomate là ?) petits trolls, habitants privilégiés de la caverne.

Ils se lièrent vite d’amitié (faut dire que la chasse aux rats et autres araignées, ça rapproche) et décidèrent de ne plus se quitter.

Le couple, Patatore (ainsi appelée car elle « patate fort » d’après son mari) et Gradur (« C’est pas du gras, c’est du dur mon homme », dirait sa femme) connaissant l’endroit comme leurs bourses, aidèrent donc Culbur à sortir de la caverne et à retrouver ses amis. Son retour fut accueilli avec joie, d’autant plus que personne ne s’était rendu compte de son absence, tout occupés à latter un kobold qu’ils étaient.
Les deux nouveaux furent vite incorporés au groupe qui devint officiellement une guilde.

Une guilde de 6 membres, soudés comme les 6 doigts de pied de trolls.

Alors que tous commençaient à grandir et à devenir plus forts, un évènement étrange survint. Une nuit, après avoir fait ripaille de gigots de Gobelins et organisé une stratégie de chasse auprès d’un feu (comme ils le faisaient assez souvent), ils furent éveillés de leur sommeil par un drôle de petit bruit persistant : « Pffffff ……..pfffffff………pfffff….. ».
Personne n’osa se lever, croyant qu’il s’agissait des gaz d’un des autres.

Au petit matin, chacun devait toutefois se rendre compte qu’il ne s’agissait pas de cela, mais de tout autre chose. En effet, le bruit continuait toujours à se faire entendre et il ne s’agissait en fait que du ronflement d’un troll qui leur dirait se nommer Martin Galle à son réveil.
D’où il venait, comment il était arrivé là, personne ne le su jamais.
- « De par delà les frontières » est le seul indice qu’il voulut bien révéler. Dans l’esprit de tous il semblait normal qu’il soit subitement apparu parmi eux et aucun n’y trouva donc à redire.
Quand à MG, il trouvait cela apparemment tout aussi logique. Il se joint donc aux autres sans difficulté.

Les jours veulent-ils encore dire quelque chose dans ces souterrains éternellement privés de lumière naturelle ? Je n’en sais rien, c’est pourquoi j’utiliserai plutôt le terme DLA (Délai de Lumière Artificielle) comme remplaçant et point de repère quant à la durée de temps.

Plusieurs DLA se succédèrent donc sans qu’aucun évènement majeur ne vienne troubler la quiétude du groupe. Il y eut bien plusieurs chutes et quelques vues encombrées, mais ce sont les petits tracas de la vie trollienne.

Jusqu’au matin où, marchant au milieu d’un large couloir, ils entendirent un long et étrange cri :
- « Ouhouuuu…..ouhou……héhoooo…..ouhou….. ».

- « Chouette, se dit Rakasou, nous allons pouvoir chasser du hibou pour agrémenter notre repas de ce soir ». Tout le monde se dépêcha et prit position, l’attente ne devait pas être très longue. A peine une dizaine de minutes plus tard, la créature arriva sur eux. Au signal convenu entre eux, tous se ruèrent comme un seul troll sur…….. une trolle justement !!!
Ils s’arrêtèrent tous d’un bloc, tout surpris de se retrouver face à une congénère et non pas à un volatile comme ils l’avaient prévu.

- « Ce n’est pas un endroit pour une trolle seule, non armée qui plus est ! Que fais-tu donc par ici ? » questionna le fondateur.

- « Je suis à la recherche de mes deux trollinous, ils ont quitté la maison depuis trop longtemps. Ne les auriez-vous pas vu par hasard ? L’un est plutôt calme et réfléchi, tel un S.T.K. (Sérieux Troll Kalme) alors que l’autre est un S.T.K.S (Skriminel Troll Killer Sanglant pour les non-initiés)»

- « Nous n’avons vu personne ressemblant à ces descriptions, tu m’en vois désolé, mais nous t’aiderons à les chercher. Joins-toi donc à notre guilde. Nous voyageons beaucoup, cela multipliera tes chances des les rattraper. Comment t’appelles-tu ? »

- « Mes enfants m’appellent Mamounette, appelez-moi donc Mamoune »

Ainsi fut-il fait. Souvent lorsque tous dorment, ils leurs arrivent d’entendre aux alentours du campement quelqu’un murmurer doucement : « Houhou……hého…….. Où êtes-vous mes petits bouts ?…..hého…… houhou ».


<center></center>

Le neuvième membre de la troupe s’appelait (et s’appelle toujours d’ailleurs) Cunwald.
Etait-ce à cause de ses ancêtres TrolliGoths ? (Ils auraient pas inventé la catapulte ou le zeppelin par hasard ? Ce qui expliquerai sa façon d’arriver). Mais en tous cas il est littéralement tombé en plein sur la guilde, dans le sens premier du terme. Il se baladait calmement au niveau 0, quand le sol s’est ouvert sous ses pieds.
Et vlann !!! Chute de 3 niveaux en réception sur la majorité des têtes des Chasseurs Associés alors rassemblés autour d’un grand feu de bois (et bien oui, les chasseurs, ça aime les veillées nocturnes et les barbec de gobelins). Autant dire qu’à peine à terre, il poussait déjà des hurlements terrifiants (c’est chaud un feu). Une fois soigné par les 2 trolles (et cela sous l’œil attentif de Gradur pour qui la relation Patatore-Cunwald allait bien trop loin pour un premier soir), il prit la décision de ne plus quitter ces trolls bien sympathiques et généreux.

Les Chasseurs commençaient à devenir un groupe assez conséquent (il grandissait à vue de lorgnon même) et ce n’est pas l’arrivée du dixième troll qui me démentira.
Le cas de Walakk (puisque c’est ainsi qu’il se nommait) était néanmoins un peu particulier.
Déjà parce qu’il devint membre alors qu’il n’était plus tout à fait un petit trollinet, il avait déjà vécu quelques aventures auparavant.
Une histoire que j’ai entendue une fois au détour d’une conversation d’avec un Nain-décis voudrait qu’il soit originaire de Valachie (Walakkie chez nous) et donc descendant lointain d’un certain Dracula (qu’en langue trolle on traduirait par « Dague ! Tue-la »), troll inconnu dans cette partie du Hall. Mais comme chacun le sait la parole d’un Nain-Posteur est toujours à mettre en doute, le mystère à son propos reste donc entier. Cependant, il est vrai qu’il vit à l’écart du reste des membres et qu’il lui arrive de disparaître plusieurs DLA sans donner de nouvelles.

Tout semblait aller pour le mieux donc, jusqu’au moment ou l’un d’entre eux s’est rendu compte de leur nombre : 10 !!!!
Inimaginable ! Impossible ! Mais surtout Impardonnable !!
Avaient-ils donc à ce point oublié les vieilles légendes des souterrains ? 10, le nombre maudit, le nombre qui fait même frémir les trolls les plus sages et forts du Hall (tel Super Bouffon ou Krysptroll).

Avaient-ils donc tous perdu de vue ce qui arrive à un rassemblement de trolls composé de dix unités ? Ce qu’il était advenu de ceux qui avaient osé braver cet interdit ?
Il suffit pourtant de se remémorer les guildes des 10-lexiques ; les 10-trophiés ; les 10-centriques ou encore les 10-urétiques pour savoir qu’ils leur fallaient absolument trouver une réponse et vite, avant que les dieux ne portent leurs regards vers eux.

Ils réfléchirent donc ardemment durant plusieurs instants et c’est alors que Culbur eut l’idée de faire appel à deux anciens compagnons de route ayant partagé sa vie bien avant sa rencontre avec Rakasou.

<center></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARKAN l'Ancien



Nombre de messages : 792
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: L'histoire des Chasseurs Associés   18/11/2004, 22:34

Il s’en souvenait à présent, il les avait laissés tous les deux dans une taverne.
Il était sortit faire tadkrot (c’est ainsi que cela s’appelle chez les trolls, j’y peux rien) et était tombé nez à nez avec celui qui allait devenir son protecteur et chef de guilde. S’il avait paru aussi décontenancé à l’époque, c’est qu’il pensait que Rakasou l’avait surpris en train de faire son tadmert (ben oui, ça aussi on le dit dans le Hall).
Aujourd’hui cela lui revenait à l’esprit, il les avait complètement oubliés tout à la chasse et à ses nouveaux amis qu’il était.

Pour se faire pardonner il alla donc retrouver Samsar le marcheur et Arkan le conteur à la taverne « Faux Rhum » (dans le village de La Ourthe), là où il les avaient laissés (abandonnés serait plus exact). Il fit le chemin seul sachant qu’il était le seul à blâmer et donc le seul à devoir se faire excuser cet « oubli ».

Il n’y trouva dans un premier temps qu’Arkan (moi quoi), occupé à narrer les histoires de sa vie aventureuse hors du hall à de jolies maryliths et autres succubes peu farouches de leurs charmes. Cela lui servait par la même occasion à se faire servir le boire et le manger ayant la bourse assez sèche depuis certains temps.
Samsar, lui, était déjà reparti sur la route, ne pouvant rester trop longtemps sans marcher.

Je tiens à préciser ici que je ne fus pas facile à convaincre mais les cornes de Calvok aidant, j’ai fini par suivre Culbur même si je ne savais pas de quoi il m’avait parlé.
Nous décidâmes néanmoins de laisser un message au tenancier du débit de boisson, afin de le remettre à Samsar le marcheur à son prochain passage dans le coin. Passage qui devait fatalement arriver puisque tous les chemins mènent à « Faux-Rhum ».

Ce qui devait d’ailleurs se produire à peine quelques dizaines de Dla après ma présentation officielle devant les Chasseurs.

Décider Samsar à nous suivre fut une autre paire de bras de gobelins, ses pieds l’emmenant dans un sens opposé à nous, c’est à peine s’il bougea durant les premiers moments. Mais une fois ce petit problème résolu, il ne pu plus nous lâcher.

Sur cet entre fait-là, Rakasou avait noué des liens d’amitiés avec une autre troupe de trolls : Cacophonia. Rassemblement de musiciens à la base, ils avaient très vite appris à se défendre pour survivre dans ce monde ténébreux.
Formant un orchestre complet, le nombre de leurs membres était impressionnant. Nos nombreuses veillées nocturnes ensemble attiraient fatalement de nombreux curieux et attisaient les discussions animées.

Ce fut d’ailleurs lors d’une de ces discussions que faillit éclater notre unique dispute.
En effet une nuit, alors qu’il ne restait que 74 outres de « Cuvée de trolls » pour tout le monde, le ton commença à monter (chacun ayant peur de ne pas en avoir assez).
Heureusement Rakasou (du fait même de son nom) avait géré les Gigots de Gobs avec intelligence et calma tout ce beau monde (près de 50 trolls quand même) en annonçant que la corporation « Troll et bus » envoyait un service express dans les minutes suivantes.
Ce fut le seul moment de tension au sein de la guilde et c’est à ce moment que notre fondateur reçut le titre honorifique de diplomate diplômé (unanimité pour une fois). C’est ce soir là aussi que nous fîmes le pacte de toujours nous venir en aide les uns les autres et cela même si notre vie devait en dépendre.

Les 12 membres de la communauté (unis dorénavant comme les 6 doigts de chaque pied de trolls) invitèrent donc de nouveau les cacophoniens et nous festoyèrent jusqu’au petit matin quelques dizaines de Dla plus tard (quand je vous disais que les GG avaient bien été gérés).

Inutile de revenir ici sur les nombreuses envolées lyriques de plusieurs d’entre-nous. Figures de style qui feront date dans l’histoire des langues trolles telles :
« Hé hé ….pattes à tort ou à raison » ; « Un casque ? Bah…. Ça m’sart à rien » ; « Arh… quand la prochaine fête ? » ou encore « ….petit trou du cul-bur » et bien d’autres.
Je passerais sous silence également la chanson à la mode : « Rakasou – sous – saoul …. pousse ta succube et mou le gremlin»

Nos 2 guildes se quittèrent en très bons termes, tout en ayant la satisfaction de savoir qu’en cas de coup dur, d’autres trolls amis seraient là pour les épauler (ce qui devait se révéler exact peu de temps après). Quelques Cacophoniens se joignirent à nous, citons ici Tostaky et Gromsch.

<center></center>


Du même coup, toutes ces bonnes choses firent pas mal de jaloux dont un groupuscule nommé « Les Tiseurs sans fin ». Devant tant de victuailles, d’amitié et d’amusement, ils jurèrent secrètement de nous faire du mal. Ce qu’ils firent un certain temps plus tard lorsqu’ils profitèrent du fait que Tadordur et Walakk se soient éloignés du groupe afin de traquer du monstre.
Ayant fomenté une embuscade, ils renvoyèrent nos amis au niveau du soleil sans autre forme de procès. Jugeant notre honneur bafoué, nous décidâmes de le leur faire payer et aidés de nos amis cacophoniens, de Naibas et de Boumbata, nous organisâmes des représailles.

Entre-temps Samsar avait rencontré un certain Grom Hellscream sur sa route et moi, un certain Bily avec le même résultat : un aller simple au niveau 0 pour tous les deux. Néanmoins l’alliance Chasseurs-Alliés devait porter ses fruits et notre vengeance fut accomplie : 2 Tiseurs morts et leur chef blessé mortellement. Nous estimions avoir rétablit la balance et lui avons laissé la vie sauve dans notre infinie bonté.
Cette entraide envers un ennemi commun devait nous attirer la sympathie du troll Guybrush car il se joint à nous après cette bataille. Tout jeune trollinet, c’est avec joie qu’il fut accepté au sein des nôtres, la sympathie étant partagée.

Surtout que, de plus, grâce à lui nous arrivions au nombre magique de 13 membres. Autant le 10 est maudit pour nos races, autant le 13 est empli d’espoirs et présage de grandes choses.
Ce fût le cas pour moi, en tous cas, car c’est ce moment que choisit la guilde pour me nommer chasseur-intendant. Dès cet instant mon rôle ne fut plus uniquement de conter nos aventures mais je devais aussi m’occuper des affaires extérieures. A peine établi dans ces nouvelles fonctions que les méchants TK (Très Kons…. heu pardon Troll Killer) rencontrés auparavant nous menacèrent à nouveau.

« Les Tiseurs sans fin » avaient attendu sagement que nos alliés Gromsch, Tostaky, Naibas et Boumbata voient à leur tour le soleil, tout comme nos trollettes Mamoune et Patatore (suite à une des saletés de succube que j’avais laissée à la taverne). Deux des leurs étaient particulièrement agressifs à notre égard, Aabaz18 (qui avait pourtant bénéficié de notre clémence) et BataraB. Prenant nos rôles de diplomates au sérieux et soucieux de l’avenir des nôtres, Rakasou et moi passions des alliances pendant les préparatifs du combat qui s’annonçait imminent.

Les guildes Psykotrolls, Paladins d’Eckmül et Oriflammes répondirent présentes pour sauver la justice et lorsque la bataille débuta ils n’hésitèrent pas à nous apporter leur soutien. Cela finit par être réglé assez vite avec un total de 6 décès (chez les Tiseurs) à 0 (chez nous et nos alliés).
Encore une fois justice fut faite et rendue.
Nous espérons qu’ils ont enfin compris la leçon et n’y reviendront pas de sitôt. Mais comme dit le proverbe :
« C’est au milieu des pires ennuis que les bonheurs éclosent avec le plus de grandeur »
Nous avons pu créer, grâce à cela, des liens étroits avec d’autres groupes de trolls. Les 3 guildes ayant combattu à nos côtés sont devenues des amies à l’instar de Cacophonia. Je citerai plus particulièrement Gillowen et Kulmar (des Paladins), At et Lankhmar (des Psykotrolls) et Paraceta (des Oriflammes). Nous savons que nos nouveaux amis seront fidèles à leur serment tout comme nous-même le serons. Cela nous laisse aussi entrevoir de bien belles chasses tous ensemble dans un futur que nous espérons proche.

C’est ainsi que s’achève la première partie de la légende des Chasseurs-Associés.
J’ai volontairement utilisé les termes et structures « passées » afin de bien vous faire comprendre que cela est derrière nous. Dorénavant, j’utiliserai le présent. Etant tombé (3 fois de suite) sur un grand nombre de parchemins récemment, je vais pouvoir vous conter nos péripéties au fur et à mesure.
Gloire à la chasse !!!!


Dernière édition par le 20/12/2004, 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARKAN l'Ancien



Nombre de messages : 792
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: L'histoire des Chasseurs Associés   20/12/2004, 19:18

Code:
4ème jour de la limace du 3ème cycle après Ragnarok

Je reprends donc mon récit là où il fût arrêté.
Depuis les derniers événements relatés, les chasseurs se sont scindés en 2 groupes afin de combattre les créatures des sous-sols plus facilement.
Mamoune essaye de tester les différentes destinations des portails de ces environs direct quand aux autres, après avoir guéri de nos blessures, nous sommes fin prêts à nous remettre en route.

Code:
6ème jour de la limace du 3ème cycle après Ragnarok

Sombres sont les Dla’s en ce moment, Un Abiishaï bleu a dépécé Culbur, Walakk et Bardox en un rien de temps. Son venin est mortel, nous venons de nous en rendre compte.
Notre fondateur Rakasou tente de se faire appât afin de l’éloigner le plus loin possible de ce qu’il reste du groupe B. Mg, Patatore et Gradur sont aux prises avec un homme-lézard et un Paysan Hurleur tandis que Cunwald joue avec des gremlins et que Tadordur et moi combattons un rat-garou (après que Tad ait fait son 4ème kill sur une chauve-souris géante).

Gillowen reste en général à portée de vue pour l’instant mais sa destinée ne saurait que la rappeler bientôt.

Code:
6ème jour de la limace du 3ème cycle de Ragnarok (plus tard)

Le rat-garou est mort de ma main en ce jour et cela grâce à l’aide de notre ami paladin. C’est un acte de sa part pour nous souhaiter à tous une bonne continuation. Gillowen décide de poursuivre son chemin, ce que nous comprenons très bien.

Rakasou est tombé sous les attaques de l’Abiishaï bleu mais son rôle de protecteur a été couronné de succès. Il nous faudra encore nous améliorer avant de pouvoir en défier un nouveau.

Code:
16ème jour de la limace du 3ème cycle de Ragnarok

Notre chasse de printemps se poursuit, pêle-mêle des gremlins, une strige (kill de Bardox), un Yéti, un tutoki et d’autres sont morts sous nos coups ou grâce à notre participation dans le combat.

Nos alliés s’en sont tous allés vers la suite de leurs histoires et c’est le cœur gros que nous les avons vus s’éloigner. D’un autre côté nous nous retrouvons enfin entre associés et cela nous donne une nouvelle motivation. Même si Walakk est mort il y a peu ainsi que Patatore.

Un élément nouveau est venu se greffer à notre troupe avec l’adhésion de Saipatroll. Nous sommes à présent 14. Il avait déjà été approché par le passé mais étant un dormeur invétéré, nous ne pouvions nous permettre d’attendre la fin de ses incessantes siestes. Il lui arrivait de se reposer durant plusieurs dizaines de Dla (un comble pour un troll non hiberné).
Son admission ne pouvait passer que par un changement de train de vie, et après une mise à l’épreuve, il nous accompagne désormais.

Notre guilde croit en nombre et en force (en passant le niveau 7 de Culbur, le 3 de Samsar, le 10 de Rakasou, le 5 de Tadordur et Bardox, etc…). De beaux jours se profilent devant nous, amis Chasseurs.
27ème jour de la limace du 3ème cycle après Ragnarok
(Z’nit du silence)

Une nouvelle période vient de débuter, celle du Z’nit de silence. Quelle sera son influence sur nous, nous ne le savons pas encore, surtout que mon premier compte-rendu est plutôt mitigé.

De bonnes nouvelles d’abord avec le tableau de chasse : Un goblin pour Patatore, un tutoki pour Tadordur, un homme-lézard sur la liste de Cunwald et enfin un anaconda des profondeurs traqueur pour Rakasou. Passage de niveau pour Guybrush qui devrait bientôt être suivi de Saipatroll, Gradur et Bardox ayant décidés de la prendre sous leurs bras pour un petit temps.

Mais dans le Hall, une série de bonnes nouvelles ne peut qu’être compensée que par autant de mauvaises sinon plus. Telle est la logique dans le monde où nous vivons.
Walakk, Martin Galle et Saipatroll sont morts en peu de temps et votre dévoué a bien failli subir le même sort. Ma vie n’a tenu qu’à un poil de gob durant 2-3 Dla. En cause une association de créatures s’étant formée pour avoir ma peau (que je ne compte pas changer de si tôt). Composée de gremlins, de tutoki, kobold, sagouin et autres diablotins cette troupe ne devait avoir raison de ma bonne santé que grâce à l’arrivé d’un anaconda (celui-là même qui devait mourir des mains de notre fondateur peu de temps après). Heureusement leur dessein ne devait pas aboutir et je parvins à m’enfuir dans les profondeurs bien que je n’en sois pas très fier.

Cela dit, notre guilde a aussi subi les désagréments du nouvel acte à la mode dans les souterrains : le vol de parchemin. Pykitos et Mccabbe ont respectivement volé les parchemins de Martin Galle et de Bardox. Autant dire que nous avons réprimé ces actes de félonie le plus rapidement possible. Pykitos en est mort et Mccabbe a été blessé. Il a réussi à se réfugier au loin mais ne perd rien pour attendre.

Au vu de tout cela (et des semaines passées), nous espérons nous réunir très bientôt tous ensemble. C’est ce moment que nous choisirons Rakasou et moi-même pour annoncer à tous les membres notre envie de……… non je ne veux rien écrire encore, de peur que cela ne soit lu par des yeux qui ne le devraient pas. On ne sait jamais ce qu’on laisse sur place une fois mort et je ne suis toujours pas sorti de l’affaire. Mais cette annonce risque d’en étonner et d’en remuer plus d’un mais nous savons le mal nécessaire pour l’avenir de la guilde.

Code:
11ème jour du 3ème cycle après Ragnarok

Enfin nous pouvons représenter pleinement notre statut de chasseurs depuis peu.
Une majorité d’entre nous sont rassemblés en un même point où fleurissent les créatures de toutes sortes. Gremlins, Ame-en-peine, Molosse satanique, Succube, Sagouin, diablotin ou Cockatrice n’en sont qu’un petit nombre. Ajoutons à cela Rhino un troll TK ayant décidé de faire le ménage autour de lui et vous aurez un tableau (de chasse ?) presque complet de ce à quoi nous sommes confrontés.

Ethan le Rouge et Montrollien, deux nouvelles connaissances sont tombées sous les assauts conjugués de Rhino et de la succube. Rhino lui-même a rejoint le soleil grâce à un nouvel allié Kiai (de la guilde des élémentaires). Notre Rakasou a régénéré quelque peu avant de revenir se joindre à nous dans les combats, il mourra peu après des mains de la succube (encore elle) et d’un nuage d’insectes. Nos liens d’amitiés se sont aussi dirigés vers le troll Jeiffrey, qui fut mon compagnon durant quelques temps avant de succomber (toujours cette maudite succube).
Malheureusement nos alliés ne sont pas les seuls à avoir payer un lourd tribu dans ses joutes, Samsar, Gradur, Cunwald et Rakasou ont aussi été écharpés et Mamoune à bien faillit suivre le même chemin.
Les prochaines Dla risquent fort d’être déterminantes pour les survivants. La succube et la Cockatrice se trouvant à peu de distance, elles devraient fondre sur nous comme le beurre au niveau 0 (c'est-à-dire très vite). Mais votre serviteur et ses amis restant se tiennent prêt à riposter en cas d’attaque bien que notre peur d’affronter de tels adversaires est grande.

Code:
19ème jour du rat du 3ème cycle après Ragnarok

Devant cette résistance et surtout face au nombre ennemi nous avons préféré reculer sous peine de se faire massacrer. Dorénavant chacun vaque à ses occupations en fonction de ses aspirations personnelles. Cela va permettre à certain de souffler et non plus de se comporter en fonction du groupe.

Plusieurs sont partit accomplir une mission, trouvée par Walakk. Ce sont Gradur, Tadordur, Patatore, Walakk (bien sûr), Bardox et Saipatroll. Mamoune devrait voyager à leurs côtés.
Un second groupe se forme composé de Rakasou, Samsar, MG, Guybrush et Cunwald.

Reste Culbur et moi-même qui dans un élan de bravoure (ou de folie ?) allons rejoindre nos amis de la guilde Psykotrolls dans es profondeurs du Hall, là au aucuns chasseurs n’a encore osé mettre les pieds, nous nous rendons en effet vers les niveaux – 20, dans des endroits ou les succubes et autres Molosse Satanique font piètres figures.

Un nouveau membre fait désormais partie de notre guilde, il se nomme Bobotroll et est de la race des Durakuirs. Troll plutôt sympa d’apparence il fut accueillit comme il se doit, à coups de cornes de Calvok et de gigots de gobs. Le tout devant un grand feu célébrant ce 15ème membre de notre association. Gloire a lui, gloire à la chasse !!

Code:
Mundidey de l'Hydre du 3° cycle aprés Ragnarok

Un peu de temps s’est écoulé depuis mes derniers écrits.
Cela pour une raison toute simple. Suite à ma seconde mort j’ai mis un peu de temps à récupérer l’entière efficacité de mes mains. J’ai revu le soleil pour la deuxième fois pour 2 raisons. D’une part une coalition de gremlins, diablotin et autre boggard me sont tombés dessus mais cela n’aurait pas été bien grave si je n’avais pas du subir la trahison d’un des chasseurs. Que ce soit par lâcheté ou par profit personnel (du fait qu’il voulait un kill) mais il n’est pas accouru à mon aide alors que j’en avais cruellement besoin. Sur les 7 créatures présentes 6 s’acharnaient sur moi, lui s’est contenté de continuer à frapper la créature en question sans prêter attention à mon propre combat. J’en ai été profondément blessé.

Bien malheureusement une fois mon décès obtenu, les monstres ne se sont pas retournés contre lui ce que je regrette pour l’instant tant je suis amer.
Culbur est resté combattre un sagouin et un fungus violet, bientôt rejoint par Mamoune.
Mal en point après ces 2 combats il a faillit mourir de la patte d’un être diabolique…..un lapin blanc. J’avoue que cela m’aurait déridé un minimum dans cette période de remise en question qui est mienne dernièrement.

En effet le combat qui a vu ma mort était le premier ou j’avais réellement besoin d’un autre chasseur or cette aide ne m’est jamais parvenue.
En plus du manque d’implication de certains dans la vie communautaire, si l’apport de l’un ou l’autre ne parvient que lors de guerre ouverte et si le kill personnel passe avant la vie d’un membre de sa guilde, je me pose la question de savoir si mon choix à été le bon de faire partie de cette association de chasseurs.
Enfin cela seul l’avenir me le dira en fonction de mes réflexions et de ma vie future dans le Hall.

De son côté Martin Galle chassait tranquillement en compagnie de Samsar et Cunwald, lorsqu’il se fit tuer par un troll bien nommé « Bad-Troll ». Rakasou se trouvant dans les proches environs décida de jouer avec ce dernier et rejoint par MG ils décidèrent de montrer à cet impertinent que le meurtre gratuit ne profite jamais lorsqu’il est perpétré sur l’un des nôtres.

Le groupe de mission de Walakk se regroupe et ils devraient bientôt être apte à partir afin d’accomplir cette quête. Le groupe devrait rassembler entre 5 et 7 chasseurs à mon avis afin de mener à bien tous les termes du contrat.

Je dois terminer ici mon écrit de façon temporaire car j’arrive au bout de mon rouleau de parchemin. Pour la suite de nos aventures j’utiliserai un petit carnet que j’ai trouvé il y a de cela quelques temps aux détours d’un long couloir souterrain. Il est bien un peu sale mais après un petit entretien il devrait pouvoir remplir son office…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire des Chasseurs Associés   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire des Chasseurs Associés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hunter Ravage] / L'histoire de deux frères chasseurs
» Les chasseurs de démons
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum :: .: La Clairière : :: Le Feu de Camp-
Sauter vers: